Description du projet

Ceci n'est pas que du patrimoine est le premier projet de Meta-Morphosis, née à la suite de la découverte de l'ancien charbonnage du Hasard de Cheratte par Axel Ruhomaully, photographe belgo-mauricien et Franck Depaifve, consultant franco-belge. L'activité de ce site majestueux, près de Liège en Belgique, avait pris fin en octobre 1977 et était complètement à l’abandon depuis. Séduits par l’architecture atypique des lieux, ils décident de prendre contact avec son propriétaire pour pouvoir le visiter et le photographier. La découverte des casiers de mineurs avec leurs numéros de matricules a été un véritable choc émotionnel et une prise de conscience : ils ne pouvaient pas s’intéresser aux lieux sans rencontrer les hommes qui y avaient travaillé. Par chance, bon nombre d’entre eux vivent encore dans l'ancienne cité ouvrière. Loin des clichés misérabilistes sur le monde de la mine, ils ont rencontré des personnages de romans qui, une fois dépassée la pudeur naturelle, ont commencé à raconter des histoires de solidarité, d’exil et de fierté. Très rapidement, Axel et Franck ont pris conscience que cette fierté pouvait être contagieuse pour un public plus large encore. Pour rester cohérents avec leur exigence esthétique, Axel et Franck font appel à Roméo Balancourt, portraitiste de renommée internationale, pour venir photographier les anciens mineurs. Et quel plus beau studio photo que l’école de Cheratte dont la cour de récréation fait face à l’ancien charbonnage. C’est dans cette école que sont scolarisés bon nombre de petits enfants et arrières petits enfants de mineurs. Lors de la séance de portraits et des conversations entre le photographe et les anciens mineurs, les enfants ont découvert que leurs histoires de familles étaient une source potentielle d’inspiration et de fierté pour construire leur propre avenir. Ils ont ensuite été impliqués dans l’ensemble des réalisations de Meta-Morphosis, durant toute l’année scolaire. Dès le départ, Axel et Franck avaient conscience qu'il fallait diversifier les modes d'expression artistiques pour sensibiliser le public le plus large possible. Ils ont donc commencé à mobiliser des artistes belges et internationaux en leur proposant de raconter les histoires des anciens mineurs. Ainsi, un clip musical a été enregistré en hommage aux mineurs, inspiré par le tube « Working in the Coal Mine » de Lee Dorsey. En parallèle, ils ont demandé à des artistes de street art de réinterpréter certains portraits et ont réalisé des capsules de témoignages vidéo diffusées sur la chaine de télévision nationale. Invités au World Heritage Committee à Bonn en juillet 2015, ils ont l’opportunité de présenter leur démarche à plusieurs délégations internationales et d’avoir la confirmation de l’originalité et de la pertinence de leur démarche. De retour à Bruxelles, ils se mettent en quête d’une maison d’édition, sans succès, c’est la raison pour laquelle l’association Meta-Morphosis prend le statut d’éditeur en octobre 2015 pour publier "Ceci n'est pas que du Patrimoine", 240 pages d'art et de photos, d'histoires et d'Histoire pour comprendre le nécessaire préservation de ce patrimoine. Le livre a rencontré un succès international (France, Japon, Nouvelle Zélande, Italie,…) et est maintenant en rupture de stock. Il aura permis à un public très large de découvrir les belles histoires d’Arturo l’Espagnol, de Giuseppe l’Italien ou de Cemal le Turc et démontré que l'on peut parler différemment du patrimoine industriel. L'intégralité du projet est désormais disponible sur le portail Google Arts&Culture

Détail du projet

  • Catégories

    Edition
    Projets pluri-médias
    Belgique

  • 1 juin 2015

Categories: